TypeScript : des nouvelles fonctionnalités grâce à la version 3.7.0

konekt-typescript-nouvelle-version
0

Avant d’expliquer ce qu’est TypeScript, il faut revenir à l’origine de JavaScript. En effet, ce langage de programmation de scripts est la référence sur Internet malgré ses vingt-cinq années d’existence. Il fait partie des piliers du web interactif aux côtés des technologies HTML et CSS. TypeScript optimise au maximum la production de code JavaScript. Également nommé langage de programmation, il est open source et appartient au géant Microsoft.

 

TypeScript : Une mise à jour attendue pour de nombreuses fonctionnalités

La version 3.7.0 a été rendue publique début Novembre 2019 et apparaît extrêmement novatrice. Le langage a évolué grâce à plusieurs améliorations. L’apparition de nouvelles fonctionnalités habille également cette nouvelle version. Les utilisateurs sont dithyrambiques sur cette nouvelle version dont nous allons vous détailler les apports point par point.

 

Les fonctions d’assertion de TypeScript

Cet ensemble de fonctions permet de lancer un signalement d’erreur si un événement inattendu se produit. Elles sont utiles lors d’une étape décisionnelle en tant qu’élément d’action de la fonction. De ce fait, la version 3.7.0 améliore grandement les fonctions d’assertion, déjà présente dans de précédentes versions.

 

Le chaînage optionnel de TypeScript

TypeScript se met au goût du jour en adoptant l’opérateur de chaînage optionnel. Ce dernier étant déjà opérationnels chez ses concurrents, notamment Apple. Cet opérateur permet de globaliser la lecture sans avoir besoin de valider l’ensemble des événements. Pour simplifier, la lecture de la valeur d’une propriété située en profondeur dans la chaîne d’objets connectés pourra se faire sans nécessité de valider chaque référence de la chaîne.

 

Édition sans construction avec des références de projet

Grâce à ce processus, les projets utilisant des références de projets bénéficient d’une meilleure expérience d’édition. Les opérations sémantiques sont fonctionnelles et mises à jour. Auparavant, éditer un projet dont les dépendances n’avaient pas été construites aurait entravé le bon fonctionnement de l’édition. Une fois de plus, Microsoft améliore, via cette version de TypeScript, l’expérience de l’utilisateur.

L’option de formatage du point-virgule

Cette version de TypeScript prend désormais en charge l’insertion tout autant que la suppression de points-virgules aux emplacements où il est facultatif. Tout cela s’explique par les règles d’insertion automatiques de point-virgule de JavaScript.

 

La coalescence null de TypeScript

La fonctionnalité ECMAScript permet de revenir à une valeur par défaut lorsque vous vous retrouvez face à « null » ou « undefined ». La valeur x sera utilisée quand elle existe mais, si elle est nulle ou non définie, la valeur de bar sera retournée.

 

Les alias de type récursif

Cette fonctionnalité vient en aide aux alias de type classiques qui ne pouvaient être référencés de manière récursive. Pour bien faire, Microsoft a supprimé la propriété TypeArguments de l’interface TypeReference. Désormais, il faut utiliser la fonction getTypeArguments sur les instances TypeChecker.

 

La volonté du gestionnaire de programme TypeScript chez Microsoft est de simplifier l’écriture du code pour le plus grand nombre d’utilisateurs. Grâce à une expérience de développement de plus en plus appréciée, l’adoption de TypeScript est en plein essor ces derniers mois.

L’article sur le framework Symphony peut vous intéresser.